Make your own free website on Tripod.com

 

Yiddish post

 

 

 

Avant-propos

En parcourant notre espace, en ayant lu les leçons, vous devez avoir remarquer une forte influence anglo-saxonne dans le yiddish contemporain. Il existe des raisons à cela ; dont la proéminence de la culture américaine sur le monde ou l'influence de celle-ci sur la grande diaspora juive – de culture yiddish – aux Etats-Unis. Il est fort dommageable que l'essentiel des nouveaux termes techniques soient empruntés uniquement à l'anglais. Sur Yiddishfrance, nous sommes fier de nos racines européennes, du brassage de celles-ci, mais nous trouvons fort peu approprié l'usage intempestif de l'anglais pour tout alors qu'on nous avons les ressources pour créer des néologismes. Des ressources dans le yiddish lui-même, par son origine hébraïque, slave et germanique. Cette page a pour but de réparer quelques vulgarités qui font office de vérités chez nos amis yiddishistes outre-atlantique.

 

Néologismes

- Blog :

Un blog est un journal internet, accessible à tous, où on met avis et commentaire. Gardons cette notion de journal quotidien (טאָגבוך) auquel on rajoute la consonance du réseau (נעץ). Vous partagez mes appréhensions lorsque j'entends "togboukhnets". C'est long, c'est laid, donc rien à faire sur la toile.

Alors, prenons la première lettre de chaque mot :

-          (ט) pour spécifier le caractère journalier (tog)

-          (ב) pour spécifier le recueil d'écrit dans ce qui s'apparente comme un livre (boukh)

-          (נ) pour spécifier qu'il est sur le réseau.

Désormais, nous avons les consonnes dont on fait anagramme avec les premières voyelles : טאָבונע.

Comme il désigne : "là où est écrit quotidiennement sur le réseau", il devient un mot neutre au pluriel en ן-

 

- E-mail :

Une boite à lettre en yiddish c'est "post" (פּאָסט) qu'elle soit au dessus de votre clôture ou une simple adresse destinée au courrier. On pourrait rajoutait une simple lettre au son "e" ou "i" pour argumenter du virtuel. Or, le problème réside dans la déclinaison. Ca rendrait complexe quelque chose qu'il ne l'était pas.

Soyons plus circonspect en proposant la marque du réseau donc נעץ. "Post oyf nets" ou "Nets post" est un temps trop long, un temps imprononçable. Alors comme "e" désigne le virtuel, le réseau ; admettons que "n" signifie le "nets" d'où : פּאָסט- נ qu'il serait bon de prononcer : nu-post. Le mot "nu" (ou nou) venant de la lettre noun, première lettre du mot נעץ.

Le mot "post" étant l'essentiel du néologisme, il garde sa particularité d'être invariable et féminin singulier.

 

 

Ce site est soumis aux règles régissant la propriété intellectuelle

www.yiddishfrance.fr.st©