Make your own free website on Tripod.com

Artistes

Ecrivains

Klezmorim

Théâtre et cinéma

 

Artistes

 

 

 

Introduction

Voici trois artistes, juifs, ashkénazes, de langue ou de culture yiddish qui contribuèrent par leurs œuvres à l'émergence d'un art typiquement ashkénaze tout en demeurant contemporains à leur époque. Certains doivent vous dire quelque chose, d'autres vous sont inconnus. En tout cas, nous, on adore.

 

Chagall

 

Marc Chagall (1887-1985) est né à Vitebsk dans un milieu modeste. Il apprend la peinture à Saint-Pétersbourg (à l'Ecole Impérial d'Encouragement des Arts) où il devient l'élève de Léon Bakst.

En 1910, il s'installe à Paris. Il y fait la connaissance de Léger, Soutine, Metzinger ou Apollinaire. Inspiré par le cubisme de Delaunay, il est présenté par la revue Der Sturm d'Herwarth Walden comme l'un des représentants de l'avant-garde de cette époque à Berlin où il expose en 1914.En 1917, la révolution bolchevique éclate. Le gouvernement révolutionnaire de Vitebsk le nomme Commissaire des Beaux-arts, il rentre en Russie pour y prendre ses fonctions. Il y fonde son académie. En 1919, on l'invite à collaborer au décor (et aux costumes) du Théâtre juif de Granowski.Il revient en 1922 à Berlin où on édite la première série de gravure de sa biographie "Ma vie." Puis il réalise des gravures pour l'édition commandé par Ambroise Vollard du livre de N.Gogol : "Les âmes mortes." Il expose ensuite à Paris (1924), à New-York (1926) avant de commencer à illustrer la Torah en 1930. Il consacre son temps à de nombreux voyages : Israël, Syrie, Egypte, Pologne et Italie. En 1940, il se réfugie dans la vallée de la Loire puis s'exile à New-York en 1941. Il ne reviendra en France qu'en 1947. En 1951, il expose enfin à Jérusalem. Terre d'Israël qu'il rejoint de nouveau en 1957 (pour l'inauguration de la Maison Chagall à Haïfa), en 1961 pour peindre les vitraux de la synagogue l'Hôpital d'Ein-Karem.

 

Hirszenberg

 

Samuel Hirszenberg est né à Lodz (Pologne) en 1866. Il a étudié l'art à l'Académie de Cracovie de 1881 à 1885, puis il complète ses études à Munich (Allemagne) de 1885 à 1889.

Il commence sa carrière artistique, à proprement parler en exposant en 1889 à Paris où il reçoit à un concours la médaille d'argent. A Paris, il s'inspire de l'école française. Vivant mal son exil, il retourne à Cracovie en 1891 où il produira son chef-d'œuvre : "Silence dans le champ", un cimetière juif étant le sujet du tableau. A partir de 1893, il réside dans sa ville d'origine Lodz.

Voyageant entre sa Pologne natale, l'Allemagne et la France, Hirszenberg illustre les hommes de son temps : les juifs d'Europe centrale avec la complaisance d'un historien, le talent d'un artiste.

 

Eisner

 

Will Eisner est né à New York en 1917. En 1939, Will Eisner commence la réalisation de son personnage principal le Spirit. En 1942, mobilisé dans la seconde guerre mondiale, il illustre une guide pour les soldats. Après les hostilités, Eisner reprend les aventures du Spirit qu'il finiera par abandonner qu'en 1952. Dans les années 70, il préfère délaisser la nouvelle vague de la bande dessinée américaine pour raconter les épisodes de son enfance à Brooklyn. Il publie Un Pacte avec D.ieu qui est le premier opus du genre.

Eisner conjugue de vrais dons de scénaristes, de romancier même, avec un talent d'illustrateur reconnut dans des volumes autobiographiques (comme Le Rêveur) ou des adaptations de romanciers célèbres (comme Fagin le juif, d'après l'œuvre de Charles Dickens). Véritable maître de la bande dessinée, il écriera des essais et méthodes pour initier les générations advenante, récompensées par les Eisner Awards (créés en 1988). 

 

 

Ce site est soumis aux règles régissant la propriété intellectuelle

www.yiddishfrance.fr.st©